Initiative de jumelage: Association médicale canadienne (AMC)

En juillet 2021, Reagan Nuss, spécialiste de l’apprentissage et du développement organisationnel auprès de l’ Association médicale canadienne (AMC), a posé sa candidature afin de se joindre à l’initiative de jumelage à titre de bénévole qualifiée. L’AMC est une association nationale de médecins qui milite en faveur d’une meilleure santé, de meilleurs soins de santé et d’un personnel de santé solide. La prise en compte des déterminants sociaux de la santé est un élément essentiel du mandat de l’AMC. Comme celle-ci est un commanditaire du programme de jumelage, Reagan a voulu s’impliquer. Forte d’une expérience vaste et diversifiée en ressources humaines, elle voulait partager son expertise avec un organisme de bienfaisance qui profiterait de son temps et inspirer ses collègues de l’AMC à faire du bénévolat auprès de l’initiative de jumelage.

Reagan a été jumelée avec la Fondation pour l’alphabétisation des enfants canadiens (FAEC), la seule organisation de bienfaisance nationale qui se consacre exclusivement à l’alphabétisation précoce des enfants. En posant sa candidature à l’initiative de jumelage, Ariel Siller, directrice générale de la FAEC, avait pour objectif de s’assurer que son organisation dispose de bases solides en vue d’une croissance durable. Elle avait besoin d’un.e professionnel.le en ressources humaines pour l’aider à mettre en place des pratiques de recrutement, de gestion du rendement et de développement des talents qui soient équitables, inclusives et conformes aux valeurs et aux ambitions de la FAEC.

Reagan a commencé par examiner les descriptions de poste, les plans de rendement, les politiques des ressources humaines actuelles et les procédures d’intégration, et a fait un effort conscient pour comprendre la FAEC et ses objectifs. « Je voulais créer une base et un cadre solides pour les pratiques de ressources humaines de l’organisation, explique Reagan. Considérant que la FAEC est encore au stade de démarrage, les possibilités de croissance sont énormes. »

Ariel et son équipe ont rencontré Reagan toutes les deux semaines pour discuter des progrès accomplis, formuler de la rétroaction et déterminer les priorités. Ces réunions ont aidé Reagan à s’attaquer aux objectifs de la FAEC point par point et ont permis à Ariel de commencer à utiliser les nouveaux outils au fur et à mesure de leur développement. Le travail bénévole de Reagan a permis à la FAEC d’allouer ses ressources existantes à d’autres objectifs stratégiques, tels que la croissance et l’expansion des programmes.

La FAEC a déjà commencé une nouvelle série d’embauches et est extrêmement satisfaite des résultats du jumelage. Ce fut une situation gagnant-gagnant classique. « Je voulais tester le programme de jumelage pour notre organisation, explique Reagan. Nous avons tellement d’employés qui aimeraient s’impliquer, et je voulais être en mesure de répondre à toutes leurs questions. »

En fait, l’expérience a été si positive que Reagan prévoit de continuer à faire du bénévolat dans le cadre de l’initiative de jumelage.