Les jeunes Canadiens – les jeunes femmes en particulier – signalent une augmentation d'anxiété, de dépression et de stress

Le sondage du Projet Prospérité montre également l'optimisme quant aux perspectives d'emploi

TORONTO, le 21 juillet, 2021 – Selon le dernier sondage du Projet Prospérité, plus de la moitié des jeunes Canadiens et près de deux tiers des jeunes femmes estiment que leurs niveaux d'anxiété, de dépression et de stress sont plus élevés maintenant qu'au début de la pandémie de COVID-19.   

Mené par Pollara Strategic Insights en partenariat avec Le Projet Prospérité, le troisième sondage pancanadien a révélé que 55 % des jeunes Canadiens (16-29 ans) ont déclaré que ces émotions négatives avaient augmenté au cours de la dernière année – encore plus chez les femmes (61%) et les groupes d'âge plus jeunes (62 % parmi les 16-17 ans, un tiers déclarant que leur niveau d'anxiété est maintenant beaucoup plus élevé ). 

Du côté positif, huit jeunes Canadiens sur dix sont optimistes quant au retour à la normale de leur vie et de celle de leur famille, compte tenu du taux actuel de vaccination au Canada. Une majorité (64%) disent avoir économisé de l’argent pendant la pandémie et un tiers confirment qu’ils ont pu économiser plus que d’habitude.  

L’enquête a également sondé les parents canadiens ayant des enfants âgés de 17 ans ou moins. Dans ce groupe démographique, les niveaux d’anxiété, de dépression et de stress sont restés à peu près les mêmes qu’en janvier 2021. Tout comme les jeunes répondants, la plupart des parents sont optimistes quant aux taux de vaccination et au retour à la normale et environ 60 % ont déclaré avoir économisé de l’argent pendant la pandémie. Si une majorité s’inquiète de la santé mentale et de l’éducation de leurs enfants, les parents sont en général optimistes quant à l’avenir de leurs enfants. 

« La pandémie a évidemment fait des ravages sur la santé mentale des familles mais nous commençons à voir des signes d’espoir– en particulier dans les perspectives d’emploi », a dit Pamela Jeffery, fondatrice du Projet Prospérité, un organisme sans but lucratif créé pour assurer que les canadiennes ne soient pas laissées pour compte dans la reprise de la COVID-19. « Le défi consiste maintenant à faire en sorte que les opportunités soient ouvertes à tous. »

Autres points saillants du sondage : 

Les perspectives d'emploi 

  • Environ un tiers des jeunes ont déclaré que leurs projets d’emploi ont été affectés par la pandémie, environ 23 % d’entre eux affirment qu’ils n’ont pas été en mesure de trouver un emploi et 15 % ont choisi de ne pas accepter un emploi en raison de la COVID-19.
  • Alors que 71 % des jeunes pensent qu’ils ont des chances de trouver le type d’emploi qu’ils souhaitent à la fin de leurs études, cet optimisme diminue avec l’âge : 81 % chez les 16-17 ans, 74 % chez les 18-24 ans et 61 % chez les 25-29 ans.
  • Au moins deux cinquièmes des jeunes sont intéressés par le secteur STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie, Mathématiques), les jeunes femmes montrant presque autant d’intérêt que les hommes pour ces disciplines. 
  • Parmi les parents, les mères sont plus susceptibles de dire qu’elles travailleront à temps partiel ou à heures réduites (31%) ou qu’elles quitteront leur emploi (20%) pour s’occuper de leurs enfants, comparativement aux pères (22 % et 16 % respectivement).
  • Les femmes de minorités visibles sont plus susceptibles de quitter leur emploi (30%) ou de travailler à temps partiel (45%) par rapport aux femmes blanches (17% et 27 % respectivement). 

Gouvernement fédéral 

  • Lorsqu’il s’agit de choisir la principale priorité sur laquelle le gouvernement fédéral doit se concentrer, les emplois et la reprise économique se classent au haut de la liste pour les jeunes (16%) et les parents (18%).  
  • Parmi les jeunes, les questions les plus importantes sur lesquelles le gouvernement fédéral devrait se concentrer comprennent les soins de santé (50%), le logement abordable (47%), une vie plus abordable (45%) et la lutte contre le changement climatique (45%).
  • La garde d’enfants a été mentionnée comme initiative importante par 28 % des jeunes répondants. Deux fois plus de jeunes femmes (35%) que d’hommes (17%) considèrent cette question comme étant une priorité pour le gouvernement fédéral. Parmi les parents, 34 % ont cité la garde des enfants comme initiative importante; les mères lui ont accordé beaucoup plus d’importance que les pères (42% contre 25 %).
  • En ce qui concerne les intentions de vote, les jeunes sont beaucoup plus susceptibles de voter pour le NPD (41%), suivi des libéraux (28%), des conservateurs (16%) et du Parti vert (8%). Les parents favorisent les libéraux (36%), suivis des conservateurs (27%), du NPD (22%) et des verts (6%). 

« Alors que le Canada s’apprête à se remettre de la pandémie, il est important de comprendre les différents points de vue », a mentionné Lesli Martin, vice-présidente de Pollara. «  À certains égards, les jeunes s’alignent sur les générations plus anciennes mais dans certaines situations, ils ont une vision très différente. C’est aussi le cas pour les femmes et les minorités visibles. Nous avons besoin de stratégies de rétablissement qui englobent toutes ces perspectives.  »   

Au nom du Projet Prospérité, Pollara Strategic Insights a mené un sondage en ligne auprès d’un échantillon fiable et sélectionné au hasard de 937 jeunes et de 795 parents canadiens du 3 au 14 juin 2021. Un échantillon probabiliste de N = 937 comporte une marge d’erreur de ± 3,2 % et un échantillon de N = 795 comporte une marge d’erreur de ± 3,5 %, 19 fois sur 20. Les ensembles de données sur les jeunes et les parents ont été pondérés individuellement par les données de recensement les plus récentes sur le sexe, l’âge et la région afin d’assurer que les jeunes représentent une proportion représentative de la population des parents. Vice-versa pour que l’échantillon reflète la population réelle des jeunes au Canada et des parents de jeunes enfants (moins de 18 ans) au Canada. 

Ce sondage fait partie de l’initiative 2021 Perspective des ménages canadiens sur la nouvelle économie du Projet Prospérité. Les organisations partenaires de l’initiative sont Entreprise Canada, CIBC et Pollara Strategic Insights. 

À propos du projet Prospérité 

Lancé en mai 2020, le Projet Prospérité est un organisme sans but lucratif dirigé par des bénévoles qui a été conçu et lancé par un groupe diversifié de 62 dirigeantes provenant de partout au pays; des femmes qui, historiquement, ont fait une différence et se sont engagées à continuer à promouvoir le changement positif en participant activement au Projet Prospérité.

L’organisme a été fondé et est dirigé par Pamela Jeffery, fondatrice du Women’s Executive Network et du Conseil canadien pour la diversité administrative. Le Projet Prospérité agit afin d’établir un lien explicite entre les femmes et la prospérité en vue de souligner l’importance économique de l’égalité des sexes dans le cadre de la période de relance qui suivra la COVID-19. Parmi les initiatives du Projet Prospérité, notons l’initiative Rosie – inspirée par « Rosie la riveteuse », symbole éloquent de l’apport vital des femmes à l’effort de guerre lors de la Deuxième Guerre mondiale – afin de promouvoir la participation des femmes sur le marché du travail, le Rapport annuel sur le rendement en matière de diversité des genres et de leadership (incluant les femmes autochtones, noires et racisées) afin de faire le suivi de la représentation des femmes aux trois plus hauts niveaux de leadership dans les plus grandes entreprises canadiennes et un programme de jumelage des organismes sans but lucratif et du milieu des affaires afin de soutenir les compétences et l’expertise de ces organismes.

Consultez le site Web du Projet Prospérité à l’adresse www.canadianprosperityproject.ca. 

Personne-ressource: 

Lindsay Ranson
(613) 292-6630
lindsay.ranson@canadianprosperityproject.ca 

Voir les résultats complets du sondage ci-dessous en anglais et en français.:

Pollara_TPP-W3

Voir le communiqué de presse ci-dessous :

The Prosperity Project_3rd Survey News Release_EN
The Prosperity Project_3rd Survey News Release_FR