Les nouveaux visages des femmes sur le marché du travail

La campagne « Ce n’est pas compliqué », telle une « Rosie la riveteuse » des temps modernes, constitue un point de ralliement pour inspirer les femmes et mettre en valeur leur contribution à la relance économique au Canada

TORONTO, le 30 mars 2021 – À l’instar de la campagne de « Rosie la riveteuse » en tant que symbole éloquent de l’apport vital des femmes à l’effort de guerre lors de la Deuxième Guerre mondiale, Le Projet Prospérité lance une campagne de sensibilisation à une autre bataille d’envergure : celle d’appuyer les femmes, de les encourager à voir grand et de participer à la reprise économique au Canada.

Les images de la campagne Ce n’est pas compliqué se décline en une série d’images accrocheuses illustrées par des expressions comme « Ce n’est pas de la science spatiale », « Ce n'est pas de la neurochirurgie » et « Ce n’est pas du génie nucléaire », des phrases qui soulignent de façon ironique ce qui devrait être manifestement évident. Ce n’est pas un hasard si ces expressions font aussi référence à des emplois à prédominance masculine.

« Nous avons une responsabilité collective d’appuyer les femmes et de les encourager à faire carrière dans n’importe quel domaine. Les scientifiques aérospatiales - ou les neurochirurgiennes, les ingénieures nucléaires, les soudeuses de précision ou les cheffes des services financiers - ne devraient plus être une anomalie ou une rare exception », mentionne Pamela Jeffery, fondatrice du Projet Prospérité, organisation sans but lucratif créée pour que les Canadiennes ne soient pas oubliées au moment de la reprise suivant la pandémie de COVID 19.

Les images de la campagne Ce n’est pas compliqué mettent en valeur les professions en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques, les métiers spécialisés ainsi que les rôles de leadership, des secteurs où les femmes sont proportionnellement sous-représentées. Des statistiques frappantes accompagnent les images; par exemple, les femmes occupent moins du quart des emplois en sciences naturelles et appliquées et représentent moins de 18 % des nouveaux ingénieurs au Canada.

« On a beaucoup parlé des répercussions négatives de la pandémie de COVID 19 sur les femmes. Cette campagne souligne le besoin urgent d’apporter des changements systémiques pour permettre aux femmes de faire carrière dans ces secteurs sans se buter à des obstacles », explique Pamela Jeffery. C’est un point de ralliement pour faire changer les perspectives et susciter l’action. »

Présentée par Ontario Power Generation, la campagne de sensibilisation du Projet Prospérité inclut également, outre la campagne Ce n’est pas compliqué, le programme de mentorat Rosie, une série de webinaires éducatifs et un portail de ressources en ligne.

« Nous devrons bientôt relever les plus grands défis de notre génération. Mener la relance économique du pays tout en luttant contre les changements climatiques requiert les talents et les aptitudes de résolution de problèmes des femmes travaillant dans tous les domaines et à tous les échelons de prise de décision, explique Subo Sinnathamby, vice-présidente principale de Ontario Power Generation, qui supervise la réfection de la centrale nucléaire de Darlington, l’un des plus gros projets d’énergie propre au Canada. Pour Ontario Power Generation, attirer et retenir les femmes est également un impératif d’affaires crucial. Nous espérons que cette campagne inspirera les femmes et les filles à faire carrière dans les STIM et les métiers spécialisés. »

En hommage à la source d’inspiration de la campagne Ce n’est pas compliqué , les images intègrent l’emblématique bandana rouge à pois blancs de Rosie la riveteuse, évoquant le premier symbole des capacités des femmes sur le marché du travail. v

« Nous encourageons les Canadiennes et les Canadiens à faire rayonner le message de la campagne sur les médias sociaux et à afficher fièrement ces symboles des temps modernes pour souligner les aptitudes, les forces et les réussites des femmes, poursuit Mme Jeffery, car le pouvoir évocateur du message peut inciter les femmes et les filles à aspirer à de telles carrières. »

À propos du projet Prospérité

Lancé en mai 2020, Le Projet Prospérité est un organisme sans but lucratif dirigé par des bénévoles qui a été conçu et lancé par un groupe diversifié de 62 dirigeantes provenant de partout au pays; des femmes qui, historiquement, ont fait une différence et se sont engagées à continuer à promouvoir le changement positif en participant activement au Projet Prospérité.

L’organisation a été fondée et est dirigée par Pamela Jeffery, fondatrice du Women’s Executive Network et du Conseil canadien pour la diversité administrative. Le Projet Prospérité agit afin d’établir un lien explicite entre les femmes et la prospérité en vue de souligner l’importance économique de l’égalité des sexes dans le cadre de la période de relance qui suivra la COVID-19. Parmi les initiatives du Projet Prospérité, notons un programme de jumelage des organismes sans but lucratif et du milieu des affaires afin de soutenir les compétences et l’expertise de ces organismes, des sondages pancanadiens trimestriels et un rapport annuel sur le rendement en matière de diversité des genres et du leadership.

Consultez le site Web du Projet Prospérité à www.canadianprosperityproject.ca/fr.

Personne-ressource :

Lindsay Ranson
lindsay.ranson@canadianprosperityproject.ca
(613) 292-6630